Columbia Mk2: « Quatrième du nom… »

Reportage de vos restaurations

Moderator: a4roues

Columbia Mk2: « Quatrième du nom… »

Postby syndes » Thu Feb 17, 2011 20:24

A la fin du mois de janvier, est arrivé de Bretagne, via la Normandie, un colis contenant, une Columbia MK2.
Image
C’est mon quatrième châssis, de MK2.
Certains membres de ce forum, vont dire que je pourrais me diversifier dans mes rénovations, mais quand on aime, on ne compte pas !
Après ouverture du colis, voilà comment se présentait l’objet !
Image
Cette auto, bien qu’elle ait l’apparence d’une MK2, n’est pas une MK2 « pur jus ». Ce serait plutôt une IS4, qui a évolué en MK2. La transmission par chaîne, les fusées du train avant, ainsi que les traverses avant sont des pièces d’IS4.
Image
Image
Image
La visserie utilisée, est très hétéroclite, le châssis inférieur présente de vilaines traces et éraflures.
L’échappement, n’est pas épargné, il est recouvert d’une importante couche de calamine.
"Démontage et Nettoyage"
Image
Après démontage, les différentes pièces, très encrassées, vont faire une petite cure de remise en forme, en passant dans le bac à ultra sons, dans lequel se trouve une solution faiblement diluée de Surfex.
Image
Après un cycle d’ultra son de trois minutes, il est possible de constater, l’efficacité de l’action des US, ainsi que celle du Surfex
Image
Ces pièces ont subi un cycle d’une dizaine de minutes de ce régime, elles sont à présent débarrassées de la crasse. Pour la corrosion, il faudra avoir recours à la laine d’acier pour l’éradication.
Image
Au fur et à mesure du démontage et du nettoyage, les pièces sont stockées dans cette boîte à compartiments, bien pratique pour trier les différents composants.
"Le Remontage"
_Train avant
Cette Columbia, étant équipée de traverses de train avant d’IS4, et ne disposant plus de nouvelles traverses, celles qui était utilisées sur les dernières versions de MK2, j’ai décidé d’adapter, les rehausses des triangles supérieurs qui étaient vendues dans les années 80 par Monaco Model’s, et dont je possède plusieurs exemplaires.
Image
Image
Les voici, en place sur les traverses. J’ai reproduit, au niveau du positionnement des amortisseurs la configuration que j’utilisais jadis, et qui m’avait donnée entière satisfaction. Cette configuration était, d’ailleurs celle qui avait été retenue pour la MK2 4x4.
Image
Image
En cherchant bien dans mon stock de pièces, j’ai eu la chance de trouver, une paire de fusées de direction avec les roulements intégrés.
Image
Image
_Train Arrière
Contrairement au train avant, le groupe propulseur des Columbia souffre beaucoup moins, et en principe, toutes les pièces sont réutilisables et en bon état.
Le problème que j’ai rencontré avec cette auto, venait du fait, que le système de transmission se faisait par chaîne, et pour utiliser une transmission par courroie, il me manquait la petite poulie crantée de l’axe de la couronne.
Après une recherche approfondie sur Internet, j’ai fini par trouver un revendeur qui propose à la vente ce type de poulie. Pour les personnes qui seraient intéressées par un tel achat, je me tiens à leur disposition pour leur communiquer les coordonnées de ce vendeur.
Image
Image
_Châssis & Platine Radio
Comme d’habitude, la face inférieure du châssis, a subi les outrages du temps, et des séances de pilotage, sans doute nombreuses pour cette auto. De profondes rayures étaient visibles. Pour éliminer ces stigmates, l’utilisation d’une ponceuse à bande (grain moyen) puis une ponceuse vibrante (grain fin) finissent par venir à bout des ces rayures.
Image
Image
Voici le résultat final.
Image
Image
Au niveau de la platine radio, la seule ponceuse vibrante équipée d’un papier émerisé (grain 600) fera l’affaire.
Image
Image
Les corps d’amortisseur, en plastique rouge, d’origine, ont subi une petite teinture, et sont à présent de couleur noire.
Image
Image
_le Moteur
Le moteur monté sur cette auto, est un PICCO 21. Lors de la réception du colis, en actionnant le volant moteur, j’avais conclu, vu l’absence de compression, que l’ensemble chemise piston était « lessivé » et qu’il était nécessaire de le remplacer.
Après ouverture et dépose du bouchon de carter, les choses étaient beaucoup plus claires. En fait, j’ai tout simplement constaté, avec stupeur, l’absence de la bielle, du piston et du roulement arrière, la chemise était, elle, bien en place dans le bloc moteur. Ce n’était pas étonnant que le vilebrequin tourne aussi librement.
Après une recherche, dans ma boîte à trésors, le moteur PICCO a pu être entièrement reconstitué et il est à présent, tout à fait fonctionnel.
Image
Image
Image
Il reste à présent, à rénover le résonateur et son coude, rude tâche, vu son état !
Ayant finalement renoncé à rénover l’ancien résonateur, car beaucoup trop abîmé, j'ai opté pour un autre échappement en excellent état.
Image
Image
Image
Cette Columbia ainsi rénovée, ira rejoindre les trois précédentes, alors que la cinquième est déjà dans l’antichambre de la salle d’opération, et sa remise en forme est imminente.
Image
syndes
 
Posts: 16
Joined: Fri Oct 22, 2010 04:00

Re: Columbia Mk2: « Quatrième du nom… »

Postby a4roues » Sat Feb 19, 2011 18:04

Avec autant de MK2, il va bien falloir que tu nous en fasses rouler une bientôt :wink:
Un avantage des traverses alu sur le train avant c'est que leur utilisation permet de remplacer plus facilement les traverses usées. En effet, on trouve curieusement assez facilement des traverses de type is4 alors que c'est très rare d'en toruver des surélevées pour MK2 :(
A l'inverse on trouve facilement des triangles avant derniers modèles, pour fusées à boules, alors que c'est difficile de trouver les plus anciennes avec les chappes intégrées.
Pascal
Retrouvez mes reportages sur http://a4roues.jimdo.com

a4roues@free.fr
a4roues
 
Posts: 175
Joined: Sat Feb 20, 2010 22:04

Re: Columbia Mk2: « Quatrième du nom… »

Postby sgcolumbia » Wed Mar 02, 2011 20:18

belle realisation cette mk2,l'avantage des "chappes sur le train avant permet un debattement conventionnel des suspensions alors qu'a l'origine l'amortisseur travaille en s'allongeant c'est a dire quand le train avant s'écrase la tige de suspension s'allonge alors qu'elle dvrait se s'enfoncer dans le corps d'amortisseur,de plus je pense que ca doit etre simple a realiser cette fameuse chappe qui permet de positionner l'amortisseur au dessus de la platine radio
sgcolumbia
 
Posts: 21
Joined: Fri Nov 19, 2010 20:44


Return to Atelier de restauration

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 0 guests