Ma troisième Columbia MK2

Reportage de vos restaurations

Moderator: a4roues

Ma troisième Columbia MK2

Postby syndes » Sat Jan 22, 2011 12:00

Le 16 décembre dernier, le facteur, m’a livré un colis en provenance d’Allemagne, qui contenait, une nouvelle Columbia MK2. (La troisième de ma collection).
Ce châssis était mis en vente sur un site d’enchères bien connu, et voici les photos de cette annonce :
Image
Image
Image
Cette auto, a subi de la part de son ancien propriétaire, de nombreuses modifications.
Le châssis principal, ainsi que la platine radio, ne sont pas d’origine, tout comme, le support d’axe de couronne, et les plots arrière, supports d’aileron.
A l’ouverture du colis, voici la voiture telle que je l’ai découverte. En fait, je n’ai pas eu de mauvaises surprises, j’avais bien estimé la voiture en étudiant attentivement les photos de l’annonce.
Image
Ce qui m’a incité à m’intéresser à cette auto, était le moteur TST Super Tigre, ainsi que la boîte de vitesse SG.
Les deux plots supportant l’aileron, ainsi que le support de l’axe de la couronne, sont des pièces qui ont été usinées, et sont bien réalisées. Le travail est propre, sans doute est ce l’œuvre d’un tourneur fraiseur averti.
Image
A noter, la position insolite du résonateur….
Le châssis et la platine radio, sont également des pièces de fabrication personnelle, mais sont de moins bonne facture.
Le châssis en alliage d’aluminium, est très épais (3 mm), et ne respecte pas la forme originelle, surtout dans sa partie antérieure, de même la platine radio, reprend la forme globale de la platine d’origine, mais la découpe des emplacements des servomoteurs a été très mal exécutée.
Image
Image
La confection de la platine radio, n’ayant pas été réalisée avec beaucoup de soins, il n’est pas question, pour moi, de conserver cette pièce, de même pour le châssis. Il y aura donc, au niveau de ces pièces une décision à prendre de ma part.
Image
Après ce premier constat, j’ai entrepris le démontage de cette auto et je me suis attaqué à la rénovation de cette Columbia.
Rénovation du groupe propulseur.
Au niveau du train arrière, ma première action a été de procéder à un démontage complet de toutes les pièces.
Le différentiel, n’a pas échappé à la règle. Les roulements déposés, nettoyés, vérifiés et graissés. Les deux coquilles du corps du différentiel, après démontage ont subi un polissage en règle, et les pignons graissés. La visserie a été remplacée.
Les pièces plastiques, supports, triangles, fusées, après un bon nettoyage au bac ultra-sons dans un bain de Surfex, n’ont pas révélées de défauts, et il n’a pas été nécessaire d’envisager le remplacement de certaines pièces.
Au niveau des cardans, et des soufflets, tout était bon. Par contre les axes en acier des différents triangles, ayant subi les outrages du temps, ont été désoxydés à la laine d’acier et au papier émerisé fin, puis recouverts d’une légère couche d’huile de vaseline.
Le système de freinage, composé à l’origine d’un disque unique et deux plaquettes en acier, a été modifié par mes soins. J’ai, découpé dans une feuille de carbone d’un millimètre d’épaisseur, deux disques de 22 mm de diamètre, et j’ai rajouté une troisième plaquette.
Image
Le croisillon en aluminium, reliant les deux supports paliers a été remplacé par un croisillon de ma création en matériau composite (Texallium 1,5 mm d’épaisseur).
Image
Image
Image
Image
Rénovation du train avant
Tout comme le groupe propulseur, le train avant a lui aussi, subi un démontage en règle, avec un nettoyage des pièces et la désoxydation des pièces métalliques.
Les triangles inférieurs et les traverses du train avant, subissent des usures assez importantes dues aux frottements du châssis sur la piste.
Par souci d’esthétique ces pièces auraient méritées d’être remplacées, malheureusement la rareté des pièces SG, dans le commerce, ne m’ont pas permis d’effectuer ce remplacement.
Image
Image
Image
Le châssis principal et la platine radio.
Le châssis n’étant pas une pièce d’origine SG, je me suis livré dans un premier temps, à un exercice de découpes et de perçages de cette pièce, mais le résultat final ne m’a pas donné entière satisfaction.
Image
J’ai donc décidé d’utiliser ma plaque de Texallium, que j’avais déjà utilisée précédemment pour la réalisation d’un châssis de VCS, et voici le résultat.
Image
La platine radio, a elle aussi était réalisée avec le même matériau, mais en 1,5 mm d’épaisseur, contre 2,5 mm, pour le châssis inférieur.
Le tracé de la platine respecte le dessin de la platine proposée à l’époque par Monaco Model’s.
;;Image
Côté motorisation, bien que cette auto m’ait été livrée avec un moteur Super Tigre TST, j’ai opté pour un PICCO 21 RE, flambant neuf, que j’ai eu la chance d’acheter il y a quelques semaines.
Le TST, ira rejoindre un autre châssis SG, dont la rénovation devrait débuter très rapidement.
Il ne manque plus que le résonateur, pour terminer la restauration de cette auto.
Après quelques jours d’attente, le résonateur est enfin arrivé.
Image
Acheté d’occasion, ce résonateur est en bon état, pas de bosse, pas d’usure, mais bien maculé, de tâches noires, bien tenaces.
Le Surfex, n’y peut rein, finalement, c’est à « l’huile de coude », que je l’ai fini. (papier de ponçage, et laine d’acier). Les tâches étaient vraisemblablement de la peinture.
Voici, le résultat final :
Image
Image
Image
ImageCe châssis va rejoindre ses deux grandes sœurs pour la photo de famille !
Image
Image
Image
La saga Columbia n’est pas finie, dans quelques jours j’aurai le plaisir de vous présenter, une quatrième Columbia, mais cette fois ce sera une IS4.
syndes
 
Posts: 16
Joined: Fri Oct 22, 2010 04:00

Return to Atelier de restauration

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 0 guests